Pourquoi la téléassistance n’est-elle pas efficace pour aider une personne âgée à rester chez elle ?

teleassistance senior

Un bouton d’appel d’urgence relié à un centre d’assistance est la solution de téléassistance la plus courante pour les personnes âgées. Cette option, bien qu’éprouvée, présente de nombreuses lacunes et ne représente pas la manière la plus sereine de maintenir une personne âgée à domicile.

La téléassistance : un système défaillant

Des milliers personnes de plus de 65 ans sont équipées d’un dispositif de téléassistance : un chiffre assez faible si l’on considère que près de 12 millions de personnes se situent dans cette tranche d’âge en France ! La plupart du temps, il s’agit d’un système de téléassistance standard : un bracelet ou un médaillon avec un bouton d’appel d’urgence, à utiliser en cas de problème et pour entrer en contact avec le centre d’appel. Mais très souvent, on découvre que la personne ne portait pas le dispositif d’assistance au moment où elle en avait besoin (chute, vertige…).

En effet, les personnes âgées ont tendance à enlever leur bracelet ou leur médaillon pour effectuer des tâches quotidiennes, pour être plus à l’aise ou pour éviter d’endommager l’appareil : lors de travaux manuels, de jardinage, de toilettage… Ce sont les situations les plus dangereuses ! De plus, la plupart des personnes âgées sont réticentes à porter ces appareils en public ou à l’extérieur de leur maison, car ils sont souvent visibles et considérés comme stigmatisants… Enfin, on observe souvent qu’en cas de chute ou de malaise, le bouton est difficile à atteindre, même lorsque la personne porte l’appareil. En bref, ces dispositifs peuvent être améliorés de nombreuses façons !

La téléassistance : un service qui n’est pas toujours à la hauteur de nos attentes

Le bouton d’appel d’urgence met la personne âgée en contact avec un opérateur de centre d’appel ; l’opérateur est chargé d’évaluer la gravité de la situation (s’agit-il d’un appel de confort ou d’une urgence réelle ?), et en conséquence, de prendre contact avec le prestataire de soins à domicile désigné et de lui demander de se rendre au domicile de la personne âgée. Ce système semble bien rodé, mais une étude, menée par l’Institut national de la consommation et le Fonds national de solidarité pour l’autonomie en 2014, révèle que l’assistance réelle fournie n’est pas toujours optimale.

Le délai de réponse moyen des opérateurs des centres d’appel est inférieur à trois minutes, ce qui est acceptable.
Cependant, l’évaluation de la gravité de la situation n’est pas toujours exacte. Cette étude montre que l’assistance fournie en cas d’appel de confort est utile et efficace. Mais lorsque la situation est grave, les questions posées par l’opérateur ne sont pas suffisamment précises pour recueillir les bonnes informations. En outre, l’opérateur met souvent fin à la communication avant que le prestataire de soins à domicile n’arrive sur place. Les proches des personnes âgées ont également déclaré que les opérateurs ne donnaient pas suffisamment de détails sur la situation signalée.

Enfin, ils ont déploré l’absence de « service après-vente » : une fois l’appel d’urgence traité et le soignant averti, il n’y a pas de suivi de la part de la plate-forme d’assistance.

L’étude du NIC a également mis en évidence les problèmes juridiques (protection des données personnelles, assurances) que présentent la plupart des contrats d’assistance à distance.

Téléassistance ou traceur GPS pour senior ?

La téléassistance régulière peut toujours vous apporter une certaine tranquillité d’esprit. Compensez ses défauts en achetant un tracker GPS.

Son boîtier léger tient facilement dans une poche et reste actif quelle que soit la distance qui vous sépare de la base. Pas besoin de le porter autour du poignet ou du cou !
Le système est aussi simple que les bracelets ou médaillons standards : un seul et grand bouton pour appeler à l’aide.
En cas de problème, la personne âgée n’a qu’à appuyer sur le bouton « SOS » et les prestataires de soins désignés sont automatiquement avertis sur leur téléphone portable : ils reçoivent l’appel ainsi que les coordonnées GPS. À l’autre bout de la ligne, c’est une voix familière et réconfortante, au lieu d’un opérateur de centre d’appel impersonnel. Rassurant !
Vous êtes libre de créer la « communauté » des seniors comme vous le souhaitez : vous pouvez désigner plusieurs contacts qui se partagent la responsabilité de recevoir les notifications d’alerte et de gérer les situations d’urgence. Parents, amis, voisins : tout le « clan » peut être mobilisé pour s’occuper de la personne âgée !
Enfin, c’est un véritable gain d’argent par rapport aux contrats d’assistance à distance classiques : pas de centre d’appel ni d’opérateur, vous êtes en première ligne pour agir en cas d’urgence. Les contrats de téléassistance Weenect commencent à 3,50 €/mois seulement !

Aider une personne âgée à vieillir chez elle est une bonne chose, mais il faut aussi tenir compte de la nécessité de maintenir les liens sociaux et familiaux.